Les confinés au micro de fil de l’eau

Les confinés au micro de fil de l’eau

Les confinés au micro

Projet en cours de réalisation sur le confinement des confinés {dû au coronavirus}

Projet artistique ou je vous prends en photo lors de votre confinement.

 

Cette période est historique et j’aimerais saisir des instants de votre vie de confiné avec ou sans masque et avec une mise en scène qui décrit en 2 mots ce que tu vis, ce que vous vivez…. Vous avez carte blancheVous pouvez mettre en scène quelque chose que vous aimez faire et que vous n’avez jamais eu le temps de faire par exemple… ça peut être vraiment très simple ! Ensuite vous me dite quand vous êtes libre pour que je prenne des photos de toi/de vous. Ce confinement a eu des bons et des moins bons côtés. Racontez-moi ce que vous avez aimé le plus et le moins en 1-2 phrases…

J’aimerais saisir cet instant et prendre une photo de vous lors de ce confinement. Ça peut durer 5 mn en visio par skype ou Face time…Vous vous mettez en scène seul ou avec qui vous voulez chez vous ou au travail… avec votre portable, votre ordi, on se connecte et hop on papote et hop je prend des photos de vous Je vous conseille si besoin, je prends quelque photos et je vous l’envoie très vite ! Bien sûr si vous ne voulez pas qu’on vous reconnaisse, vous pouvez être complètement masqué. Tout est libre. Ça ne devrait pas prendre trop de temps, je dirais 5mn en tout et ça sera l’occasion de se re-connecter un peu avant le dé-confinement. Vous avez jusqu’au 11 mai pour prendre RDV avec moi, par mp (FB), ou WhatsApp.

L’idée, c’est de saisir des instants de vie confiné...ça peut être vous dans votre jardin, en train de faire les devoirs des enfants, faire à manger, s’ennuyer, regarder la télé, lire, jouer un morceau, te déguiser, etc. Qu’avez-vous fait le plus pendant votre confinement, qu’est ce que ça vous a apporté, qu’avez-vous aimé faire de différent, que vous n’avez jamais eu le temps de faire ? Votre choix est libre. Le tout doit être naturel ou sur-naturel… Cela peut aussi représenter une émotion, une attitude de confinement « obligatoire », le choix est libre. Merci de me dire quand vous êtes libre pour le faire. Je vous enverrai ensuite la photo pour garder une trace de ce temps. Le projet s’appelle « les confinés » et si vous voulez bien y participer, je serai ravie ! Car j’en ai marre d’être seule devant mon ordi et j’ai besoin de voir d’autres êtres humains pour rester connectée au monde !

Vous pensez que quelqu’un d’autre de votre entourage aimerait y participer ? Merci de lui envoyer ce petit texte.
Mon skype : Isabelle Souriment – isasouriphoto
https://join.skype.com/invite/pSIl03FeN41C

Tel : 06 34 30 40 87

—————-

Perso, ce que j’ai aimé le plus lors de ce confinement c’est d’observer le ciel et le printemps s’éclore au fil des jours, écouter le son de la nature sans voiture, planter des fleurs à butinner, avoir du temps libéré pour explorer l’imagination et plein d’autre chose plus ou moins subtile… Ce qui est long à supporter: les distances à respecter, le comptage des décés, les formulaires à remplir, ne plus pouvoir sortir avec les amis et plonger dans le grand bleu et puis bien sûr les galères de boulot…

Ce qui a été incoyable, c’est d’entendre chanter le rossignole jour et nuit en observant le ciel sans le bruit des humains. C’est aussi et surtout un grand repos pour la nature. Elle ne va pas comprendre quand la folie humaine va recommencer. Imaginez un mois de confinement obligatoire par an pour le bien-être de la planète. Quand pensez-vous ?

Mes premiers confinés du jour : Josette & Kevin de Fil de l’eau

Josette est une passionnée d’origami, elle est aussi écrivaine et fait cette super émission avec Kevin. Kevin s’est aussi mit à l’origami et il est le super animateur de fil de l’eau. Aujourd’hui ils m’ont interviewé avec Pascal Bazin, harmonisite, muscien de Blues. C’est aussi mon compagnon de vie. Son groupe se nomme Kings of the Hills.

Pour ce projet, j’ai expliqué mon intention, ils se sont mis en scène, j’ai fait des captures d’écrans qui représentent leur passion de vie : la radio, le fait main avec le coeur, les voyages littéraires, le son, la musique, l’actualité, la nature humaine et les bons fous rires. Puis je leur ai demandé de m’écrire un texte sur leur confinement… Tout ça avec une grande liberté et simplicité !

 

La confinée :

Ce confinement a été très éprouvant pour moi car je n’ai pas pu voir mon fils et mes parents. Ça pour moi ça a été très attristant. J’ai beaucoup pleuré. Le côté le plus positif c’est la rencontre avec moi même, l’immersion dans mes sensations, mes envies, mes regrets, mes ratés, mes possibilités, ma force vitale. Et cela en partie grâce à l’homme qui partage mes jours et mes nuits qui a souvent été un phare dans les moments d’abandon moral.

Le texte du Confiné :

Les plus et les moins… C’est toujours une manière étrange de présenter un tout aussi difficile, mais j’ai aimé cette période. J’ai retrouvé goût à la radio, enfin ! Le studio improvisé et petit à petit aménagé. « Bonjour et bienvenu dans @Home… » près de 30 fois. « Votre émission du confinement », plus ou moins pertinent selon les jours. J’ai aimé être épaulé par Josette, ma précieuse Nath qui malgré son rétablissement en cours, a préparé cette émission qui c’est immiscée dans notre quotidien. Avec des jours sans parfois. Des jours sans Josette pour une émission moins bien ou plus bof. Mais surtout des jours sans elle. Alitée, la tête ailleurs, là où elle pouvait. Ça je n’ai pas aimé, la voir comme ça. Mais j’ai aimé être là pour elle, l’aider tous les jours. Difficile tout de même de trouver sa place chez soi. Dans un chez soi comme tous les jours, mais différent parce que d’un coup tout l’espace est devenu trop petit.

C’est à dire que nous cumulons. Installé en décembre dans une maison commune après quelques mois à se découvrir et à vivre plus ou moins ensemble. Trois semaine dans cette nouvelle maison avant un départ pour une opération importante. Nous découvrons la nouvelle étape que nous avons choisi. A deux, puis à trois, quatre et enfin cinq. De nos moments une semaine sur deux, nous avons enchainé avec 5 semaines avec enfants, sans break, ou quasiment. Juste un week-end, un week-end seul, mais un peu tendu. Comme tous je pense. Mais les enfants s’en vont et dèjà nous manquent. Ça non plus je n’ai pas aimer. Les voir partir et rester là à travailler à domicile et sentir la lourdeur de leur absence gommée habituellement par les heures ailleurs. Mais j’ai aimé cette période. Ce frein à tout. Du studio je vois la cour, l’herbe, les gens qui usent de leur heure de liberté. Je profite. Je profite de gérer le temps comme je l’entends, bien que guidé par le dictat de l’horaire en radio.

J’ai aimé profité de ces temps avec mes enfants à « jouer à la maitresse », j’ai aimé que tout soit sujet à débat et discussion avec eux. Pourquoi on joue à la maitresse et pas au maitre ? Josette et son « Josette’Songs », moi et « Salut à Toi » et nous et @Home. Mes enfants qui s’y colle et l’ado qui passe furtivement parmi nous. J’ai aimé cette période et malgré le manque des copains, j’espère qu’elle va se poursuivre. J’espère qu’elle laissera quelque chose de positif. J’espère que l’on a cassé quelques vitesses et que maintenant ce sera plus ou moins différent. En fait, pareil, mais en mieux.

Un grand merci à Josette & Kevin de fil de l’eau pour ce super moment: voici le lien du direct !

A vous maintenant, envoyez-moi vos dispos pour que l’aventure continue !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *